Le vélo, allié de QVT et de bien-être

 

En plus d'agir positivement sur la société et l’environnement, l’écomobilité séduit aujourd’hui les entreprises qui saisissent l’opportunité d’améliorer le bien-être de leurs salariés. Cependant, la mise en œuvre d’une politique de qualité de vie au travail peut sembler compliquée, c’est pourquoi KEMMROD accompagne toutes les entreprises dans cette mission.

homme-velo-electrique-arret
PARTAGEZ UNE DÉMARCHE QVT
femme-velo-electrique-rues-ville

Attendue par les collaborateurs et impactant positivement plusieurs niveaux de l’entreprise, une politique de bien-être au travail est une démarche importante à mettre en place. Et le vélo est un bon moyen pour y parvenir et pour répondre aux problématiques auxquelles les entreprises se confrontent.

  • La QVT est un enjeu majeur pour les entreprises
  • Le bien-être en entreprise est une nécessité
  • Le vélo encourage les bénéfices physiques et mentaux

Les avantages de la QVT

La QVT, un enjeu majeur

Le monde de l’entreprise est impacté par de nouvelles problématiques. Prémunir ses collaborateurs du stress (1 salarié sur 2) ou du burn out (1 salarié sur 8) est au cœur des préoccupations des dirigeants. C’est dans ce contexte que la notion de qualité de vie au travail a émergé depuis quelques années, dans le but d’améliorer la santé physique et mentale de ses collaborateurs. 

This is a button

Le bien-être en entreprise

La qualité de vie au travail représente tout un ensemble de facteurs clés qui sont déterminants pour assurer le bien-être d’un collaborateur au sein d’une entreprise. De leur côté, les salariés ont des attentes fortes : la plupart ont besoin d’un sentiment de reconnaissance, ils veulent évoluer dans un climat social agréable et attendent des actions concrètes pour assurer leur bien-être.

This is a button

Le vélo pour des bénéfices physiques & mentaux

C’est prouvé, une politique QVT contribue à réduire les risques de maladies liées au travail (TMS, burn out, dépression). Proposer à ses collaborateurs un vélo électrique a un impact fort sur la santé car il permet de pratiquer une activité physique régulière, de réduire le stress lié aux transports en zone urbaine et cela renforce leur engagement. 

This is a button
Chiffres clés

54%

de travailleurs démotivés

85%

des organisations estiment que la QVT est un enjeu de compétitivité

25%

Réduction de l’absentéisme au travail grâce à une démarche QVT

16,8

Jours d’absence par an et par salarié en France

Questions Fréquentes

Pas de réponse à votre question ?

Comment définir la QVT ?

Nous pourrions définir la QVT comme l’ensemble des conditions dans lesquelles les collaborateurs exercent leur métier et par toutes les actions mises en place pour améliorer ces conditions et la performance de l’entreprise.

 

La qualité de vie au travail se conçoit également comme un sentiment de bien-être qui englobe aussi la valorisation, la reconnaissance, l’ambiance et la culture d’entreprise.

Mais le plus important c’est que chaque entreprise crée sa propre définition de la QVT à travers la vision donnée au bien-être, la diffusion de ses valeurs et le choix des actions pour l’améliorer.

Comment la QVT devient-elle un outil de prévention ?

Lorsqu’on donne de l’importance à la qualité de vie professionnelle de ses collaborateurs, on donne de l’importance à leur bien-être et à leur santé.

 

Comme on le dit si bien : mieux vaut prévenir que guérir !
Et la QVT est reconnue comme un outil et une clé de prévention contre les maladies liées au travail, le stress, les angoisses, les TMS, la dépression, le burn out…

 

Et on peut aller encore plus loin : en promouvant des actions qui touchent à la pratique physique et sportive, on se prémunit contre certains facteurs de risques physiques et on lutte contre la sédentarité.

Pourquoi le vélo est-il un bon moyen d’améliorer la QVT de ses salariés ?

On en a déjà beaucoup dit plus haut mais c’est l’occasion de vous faire un petit résumé des avantages du vélo dans une politique QVT.

 

Au-delà de tous les bénéfices pour l’environnement qui permettent à chacun de réduire son empreinte carbone et de donner du sens à la politique RSE de son entreprise, les atouts sont nombreux pour les collaborateurs :

 

Ils réduisent le stress lié aux difficultés de déplacement et de stationnement, ce qui représente un gain de temps important et une plus grande sérénité au quotidien.

 

Le vélo, au-delà d’un mode de transport, représente une activité physique qu’on pratique aller-retour deux fois par jour et contribue à se maintenir en forme ainsi qu’à déconnecter son cerveau pour être plus performant dans tout ce qu’on entreprend.

 

Il est aussi synonyme d’économies : on réduit tous les frais de déplacements grâce à une économie sur le carburant, sur l’entretien et sur l’assurance que l’on doit assumer avec un véhicule motorisé.

 

C’est donc tout bénef en tant qu’entreprise : on améliore sa marque employeur, on développe sa politique RSE, on intègre une démarche QVT et surtout, on apporte un vrai plus à nos salariés au quotidien.

Qu’est-ce que la dimension sportive du vélo peut apporter dans une démarche QVT ?

Les bénéfices apportés par la pratique sportive sont étroitement liés aux bénéfices génériques de la qualité de vie au travail. Le sport a un impact positif sur l’individu et, dans la finalité, sur l’organisation d’une entreprise.
Quelques chiffres pour illustrer ces bénéfices :

 

30 minutes d’activité physique par jour permettent de réduire de 30% le risque d’accidents cardio-vasculaires. Cela réduit donc le risque de maladies graves pour vos collaborateurs.

 

D’après les études sur le sujet, pour un employé qui pratique une activité sportive régulière, l’entreprise économisera 6 à 9% sur les frais de santé annuels de cette personne.

 

Et les salariés sont en demande, ils sont désireux d’intégrer la pratique physique dans leur quotidien professionnel, surtout pour ça qui travaillent derrière un bureau toute la journée.

 

Le sport a également un impact significatif sur la productivité :

Il permet la décompression, facilite la déconnexion et développe le dynamisme. 

Et un dernier chiffre pour la route : un cerveau en mode « positif » est 31% plus performant qu’en mode neutre ou stressé.

Comment mettre en place une démarche QVT ?


La première étape de conception et pilotage permet de voir émerger le projet.

 

Il faut dans un premier temps obtenir la validation de la direction pour se lancer dans une politique QVT. Selon la taille de l’entreprise, un comité de pilotage peut être mis en place pour conduire le projet. Il faut ensuite identifier les enjeux QVT de son entreprise et les transformer en objectifs.

Une fois ces lignes dessinées, on identifie les outils de pilotage dont on va avoir besoin (calendrier, méthodes…)

 

La seconde étape consiste à faire un diagnostic et à identifier les problématiques QVT prioritaires en analysant tous les éléments existants : la démographie des salariés, analyse du travail, des indicateurs RH et de santé.

 

Cette étape d’audit permet de sélectionner les meilleures actions à mettre en place pour répondre aux besoins de l’entreprise et des collaborateurs.
Il faut ensuite communiquer en interne sur les actions proposées et valoriser la démarche pour le bien-être.

 

Et ne pas hésiter à communiquer en externe dans un second temps également pour mettre en avant les actions menées et les résultats, cela valorise l’image de marque de l’entreprise, mais peut également impacter la marque employeur et devenir un atout de recrutement.

 

KEMMROD peut vous accompagner dans ces étapes de communication interne et externe en vous aidant à mettre en avant le déploiement de vélos électriques pour vos salariés et les bénéfices que cela peut apporter pour leur santé mentale et physique.

 

Pour aller plus loin et suivre dans la durée l’impact des actions menées, vous pouvez mettre en place un baromètre QVT.

 

AVANCEZ GRÂCE À L'ÉCOMOBILITÉ